Date(s) de diffusion(s) :
20 mai 2006
Télécharger l'émission :
Provenance :Fichier téléchargé sur le réseau Gigatribe
Roland Farjon (2/2)
Tout lui réussissait dans la vie. Physique avantageux, tempérament enjoué, famille fortunée, beau mariage avec une cousine du général de Gaulle, ce trentenaire n'avait au fond qu'un regret : monsieur son père n'avait pas voulu que ce jeune et impétueux officier de cavalerie fasse une carrière militaire et lui avait enjoint de s'occuper de l'entreprise familiale, la célèbre firme Baignol et Farjon. Des industriels qui ont permis à des dizaines de millions d'écoliers de découvrir les élégances de la plume métallique.

Lorsque la guerre est déclarée, en 1939, Roland Farjon saute naturellement dans son uniforme. Mais quelques mois plus tard, malgré quelques exploits, il est fait prisonnier. Il demeure un an dans un stalag et, l'influence de sa famille aidant, il revient en France. Mais c'est pour aussitôt s'engager dans un mouvement de Résistance, l'Organisation civile et militaire. Cette OCM, née dès l'été 40 dans les beaux-quartiers de la capitale, regroupe d'abord des grands bourgeois et d'anciens militaires qui nourrissent pour la plupart de franches convictions réactionnaires et même fascistes. Pourtant ils n'ont pas écouté les sirènes de Vichy car, à la différence d'un Pétain, ils veulent se battre contre l'Occupant. La nature sociale et politique de l'OCM va évoluer au fur et à mesure du recrutement. Des ouvriers, des instituteurs, des médecins la rejoindront. Et aussi un jeune militant socialiste qui s'appelle Guy Mollet. Un panachage qui doit beaucoup à Roland Farjon, gai luron et bon compagnon, qui est nommé responsable militaire pour la zone A, c'est à dire les départements du Nord. Jusqu'au milieu de l'année 1943, l'OCM grandit en nombre et en puissance. Dans la région nord, elle devient même la principale organisation de Résistance. Mais son succès est aussi à l'origine de sa perte : un traître a infiltré le mouvement. Des dizaines de Résistants sont arrêtés. Et en octobre, c'est au tour de Roland Farjon de tomber. Ici commencent les questions, car de nombreuses interpellations suivront, décapitant l'OCM. Et celle-là d'abord : Farjon a-t-il trahi ? Certes, les apparences sont contre lui. Mais une autre trahison de grande ampleur n'a-t-elle pas précédé l'arrestation de Farjon ? Autre interrogation : l'OCM, déjà affaiblie par les rafles de l'été, n'a-t-elle pas été donnée sciemment afin d'intoxiquer les Allemands à propos du lieu du futur débarquement?

Discographie :
Vincent Artaud : Isaac Résonnant Bflat Recording (2004)
Briskey : La stupenza album : Scarlett Road-House Downsall/Lowlands Distribution
Nicolas Repac : Black Musette album : Swing Swing Universal (2004)