Date(s) de diffusion(s) :
18 juin 2005
Télécharger l'émission :
Provenance :Fichier téléchargé sur le réseau Gigatribe
Henri Nanot
Un portrait. Une simple photo d'identité. Celle d'un jeune homme vêtu d'un blouson militaire en gros drap, tel qu'en portaient autrefois les troufions. Le cheveu est cranté, le sourcil épais. L'homme, à l'évidence, est un costaud. Et pourtant, dans le regard rêveur, dans la bouche aux lèvres délicatement ourlées, dans l'ovale du menton, il y a quelque chose de féminin... Henri Nanot, poète et paysan ! Ou plutôt, d'abord paysan puis poète...

Nanot, un fantôme qui hante toujours certaines mémoires limousines. Car le fou dérange encore. Le fou, oui, mais n'appelait-on pas son chef de maquis, le légendaire Georges Guingouin, le "fou des bois " ? Guingouin, victime lui aussi d'une justice et d'une police revanchardes qui ne pouvaient pas oublier leur collaboration ou leur connivence avec les autorités de Vichy.

Guingouin, " le préfet du maquis ", comme on l'appelait aussi, nous en avons parlé avec Monsieur X, il n'y a pas si longtemps... Et nous avons démonté la machination qui a conduit le héros de la Résistance, compagnon de la Libération, en prison et même brièvement dans un hôpital psychiatrique. Et l'histoire de Nanot, le poète-paysan qui a combattu sous ses ordres, n'est pas sans rappeler celle de Guingouin ... A la différence près que les hommes qui se sont acharnés contre lui ont eu raison de sa santé mentale et l'ont finalement conduit à la mort.

Bibliographie :
Henri Nanot, un amour fou de liberté (1921-1962) René Rougerie Lucien Souny (1988)
Discographie :
Daniel Darc : Et quel crime ? Mercury (2005)
William Sheller : Oh, j'cours tout seul album : Compilation Polygram (1987)