Date(s) de diffusion(s) :
19 février 2005
Télécharger l'émission :
Provenance :Fichier téléchargé sur le réseau Gigatribe
Le Japon (2/2) : l'affaire Lockheed
On les appelle les yakusas... Les gangsters japonais. Mais pas des gangsters comme les autres. Ceux-là sont généralement ultra-nationalistes car ils entendent incarner les plus vieilles traditions japonaises et vouent un véritable culte à la maison impériale. Hommes de main, maquereaux, maîtres-chanteurs, briseurs de grève, ils ont largement profité, après la capitulation de 1945, de la politique de l'occupant états-unien qui avait besoin d'eux pour faire face à la menace communiste. Les yakusas sont donc devenus incontournables. De plus en plus présents dans de larges pans de l'économie du pays, ils ont aussi infiltré les partis politiques. Et surtout le PLD, le Parti Libéral Démocrate qui exerce le pouvoir depuis plus d'un demi-siècle.

Cet entrisme, comme ont dit chez les trotskistes, a été rendu possible par les kuromakus, des parrains à la japonaise. De richissimes personnages, hommes d'affaires et faiseurs de rois... Entendez, faiseurs de Premiers ministres... Des hommes de l'ombre qui servent d'intermédiaires entre la pègre et la classe politique.

L'un des plus connus s'appelait Yoshio Kodama. Un criminel de guerre, ancien espion, qui a fait fortune avant la Seconde Guerre mondiale en pillant la Chine occupée par l'armée japonaise. Après avoir passé un peu plus de deux ans en prison, ce personnage d'extrême droite, déjà abouché avec les yakusas, passe au service des Américains, continue à faire des affaires et consacre une partie de sa fortune à créer le parti conservateur PLD et hisse au pouvoir son ami Nobusuke Kishi. Mais, en 1976, il est rattrapé par un énorme scandale qui jette une lumière crue sur les rapports entre le monde des affaires, les politiciens, les yakusas. Et la CIA !

Bibliographie :
Yakuza, la mafia japonaise David Kaplan et Alec Dubro Philippe Picquier (1987)
Misère et crime au Japon du 17ème s. à nos jours Philippe Pons Gallimard (1999)
Discographie :
Tokiko kato : Hanazome-Bushi album : Hana Sony (1995)
Qypthone : Scooter Sawasdee Productions (2004)
Nano : Monsieur Astor album : L'autre côté du vent Bleu Electric (2004)