Date(s) de diffusion(s) :
03 janvier 2004
Télécharger l'émission :
Provenance :Fichier téléchargé sur le réseau Gigatribe
Toukhatchevski
Peu à peu, et malgré l'inquiétante renaissance du nationalisme dans l'ex-URSS, les archives s'ouvrent. Et l'on découvre une partie de la vérité sur quelques affaires retentissantes. Ainsi ces dossiers sur l'Armée rouge que Monsieur X a ouverts pour moi cette semaine...

Remontons un peu dans le temps. En juin 1941, lorsque Hitler lance ses troupes contre l'URSS, il obtient rapidement des succès stupéfiants. Les nazis atteindront même les portes de Moscou avant d'être arrêtés puis repoussés. Mais ils vont occuper durablement de vastes pans du territoire soviétique. Et dès les premiers mois de la guerre, des centaines de milliers de soldats sont tués ou faits prisonniers.

La puissante Armée rouge a cédé facilement, trop facilement, face aux coups de boutoir de l'ennemi. Les maréchaux soviétiques ont semblé incapables de résister. Ils ont accumulé les fautes et leur incompétence a étonné.

La raison de cette débâcle s'explique par les pur-ges staliniennes qui ont décapité l'Armée rouge quatre ans plus tôt. Les meilleurs officiers ont été fusillés ou envoyés au Goulag par dizaines de milliers. Et à l'heure même où il faut se battre contre l'ennemi, l'épuration continue. Les nazis ont donc en face d'eux des troupes mal commandées par des officiers démoralisés... Certains ont été sortis en hâte des camps où Staline les avait fait enfermer. Mais la prison les a brisés. Et ils se révéleront bientôt incapables d'affronter efficacement les forces hitlériennes. Il faudra de longs mois avant que de nouveaux officiers sortent du rang et mènent la contre-offensive jusqu'à la victoire de 1945.

Ce que l'on sait moins, c'est que cette catastrophique décapitation de l'Armée rouge a résulté d'une vaste manipulation, une opération commencée à Paris, et où les services secrets allemands et soviétiques ont joué chacun leur partie. Un mot encore avant d'écouter Monsieur X... Au milieu de cette débâcle de 1941, un général qui a échappé aux purges, Andrei, Andreïevitch Vlassov, manoeuvre avec succès contre les nazis. Mais ce brillant officier, qui a les faveurs de Staline, sera finalement fait prisonnier à cause de l'incompétence de ses pairs. Et il passera aussitôt à l'ennemi. Nouvelle et terrible avanie pour l'Armée rouge. Mais nous en reparlerons...

Bibliographie :
Toukhatchevski, le bâtisseur de l'Armée Rouge Sophie de Lastours Albin Michel (1996)
Histoire de l'espionnage mondial Claude Moniquet et Genovefa Etienne Editions du Félin (1997)
Discographie :
Louise Attaque : L'intranquillité Atmosphriques
Marc Almond : Just one chance album : Heart on snow Blue Star (2003)
Zbigniew Preisner : Catherine danse avec Vincent... album : BOF : "Mouvements du désir" Night & Day (1997)